bud blumenthal / chorégraphie, interprétation

Chorégraphe d’origine américaine, Bud Blumenthal s’installe à Bruxelles en 1988 pour intégrer la Cie Plan K de Frédéric Flamand. Très vite, il rencontre Michèle Noiret et de nombreuses collaborations entre les deux artistes voient le jour. Cette rencontre marque aussi ses débuts chorégraphiques avec le duo Louisiana Breakfast qu’ils créent ensemble en 1991. Suivront ses propres créations Fishtracks (1992), 24 Haïkus (1996), Noeud de sable (1997), The Hut (1997), et RiverMen (1998).

Il poursuit son travail de conjugaison de poésie et fluidité du mouvement avec les nouvelles technologies, et crée Rivertriptych, une trilogie chorégraphique regroupant le solo Rivermen (1999), le duo Les Entrailles de Narcisse (créé en résidence au festival des Hivernales en 2001) et le trio Red Cliff (2002), où l’image vidéo est utilisée comme élément central du dispositif scénographique. Pendant cette période, il bénéficie du précieux soutien du Forum, scène conventionnée de Blanc-Mesnil.

Parallèlement, il crée en 2002 la pièce Phantom Limbic pour le Ballet de Lorraine, hommage à Loïc Fuller mêlant danse et images de synthèse.

Les années 2000 marquent aussi son exploration du mélange de styles, avec Spledge (Bruxelles 2000) où il est le premier en Communauté française à mêler Hip-hop et danse contemporaine et Groundscape (Africalia 2003), duo issu de sa rencontre avec deux danseurs d’origine ivoirienne lors d’une de ses nombreuses interventions à l’Ecole des Sables de Germaine Acogny.

En 2003 enfin, il créé sa propre compagnie, Bud Blumenthal/Hybrid. Suivra la création Les Sentiers d’Ulysse, une pièce exploratoire introduisant des procédés technologiques singuliers, où le dispositif novateur “d’ombre active” est inventé pour l’occasion.

Le résultat de ses recherches ainsi que la motion capture seront utilisés dans la pièce suivante Les Reflets d’Ulysse, créée en 2004 à la Biennale de Charleroi/Danses, un périple moderne en zone urbaine librement inspiré du mythe grec et de l’œuvre de James Joyce. En clôture de ce chapitre, Bud Blumenthal crée pour le festival Equilibrio à Rome l’installation Ulysses Roaming, mêlant danse vidéo et diffusion sonore directionnel.

En 2006, il retrouve Hayo David, avec qui il avait déjà dansé dans des productions du Plan K pour créer ensemble DoWhileLoopS, une pièce chorégraphique sur le thème de la boucle.

Suit, en 2007, Standing Wave, réunissant sur scène un quatuor chorégraphique et un quatuor à cordes, sur une musique signée Walter Hus. Pendant cette période, il est artiste associé au Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Evry et de l’Essonne.

Il monte ensuite avec le compositeur tromboniste américain Garrett List Into The Riff (2008), un spectacle d’improvisation entre la danse et la musique, avec quatre danseurs et cinq musiciens sur scène.

L’année 2009 voit la création de Beatrix//Beatrice, un duo féminin mêlant voix et mouvement sur une musique de George De Decker, et dans lequel sont utilisés un piano mécanique commandé à distance et des interactions vidéo.

La même année encore, Bud Blumenthal lance le projet DANCERS!, comprenant un site web interactif et une installation vidéo à taille humaine mettant à l’honneur les danseurs par une collection de soli filmés de manière précise et innovante.

En 2011, il créé avec la chorégraphe espagnole Manuela Nogales le duo Dentro por Fuera/Fuera por Dentro. Parallèlement, il commence ses recherches pour la prochaine création PerfectiØn, un solo interactif et immersif, qui explore la technologie nouvelle de caméra 3D volumétrique, prévue pour 2014.

Bud Blumenthal is an American-born choreographer. Since 1992, he has been producing his Works in Europe where he settled in 1988 to become part of the Plan K Company, headed by Frédéric Flamand. He danced in Michèle Noiret’s “L’Espace Oblique”(1993), in “Tollund” (1993-94), and in “In Between” (2000). His background is eclectic – he practiced sport intensively before exploring the techniques of yoga, tai chi chuan and improvised dance. His encounter with Michèle Noiret, in Belgium, marked the beginnings of his career as a choreographer, in the duet Louisiana Breakfast (1991) that they created together.

Since his appearance at Avignon in 2000, with 24 Haïkus (solo, 1996) and Noeud de Sable (duet, 1997), and in the Festival des Hivernales 2001, with the production of Les Entrailles de Narcisse, his choreographies have met with growing interest, notably for his way of conjugating poetry and fluidity of movement with new technology. This approach is used in River Tryptych, which brings together the duet Rivermen (1999), the solo Les Entrailles de Narcisse (2001) and the trio Red Cliff (2002) benefiting from the valuable support of the Forum, Scène conventionné of Blanc-Mesnil (France). In 2002, he created Phantom Limbic for the Ballet de Lorraine, a tribute to Loïe Fuller that includes computer-generated images and special effects. Besides these investigations, he sometimes explores hybridizations of style in his pieces, notably Spledge (2000, mixing hip hop, club style and contemporary dance) and with African dance in the duet Groundscape (for the Festival Africalia 2003). 

In 2004, for the Charleroi/Danses Biennal, Bud Blumenthal presented an ambitious production with extensive technological systems based on Homer’s Odysseus and James Joyce’s novel: Les Reflets d’Ulysse. This work was the subject of a preliminary gestural and technological study, the solo Les Sentiers d’Ulysse. Another invention “the active whisper” was made for the video and sound installation Ulysses Roaming in 2005 for the festival Equilibrio in Rome. In 2006 the solo Po’s Vague combined computer animation and remote sound projection. In 2007, he founded Standing Wave, dance quartet with original broadcast audio and music signed Walter Hus and a string quartet on stage. Also the same year, he created the masculine duet made with Hayo David DoWhileLoop became the elaborated DoWhileLoopS

With Into The Riff, in 2008, he explores the mixture of improvised dance and music in the company of trombonist Garrett List and its musicians riffing Society. 2009 sees the creation Beatrix//Beatrice, female duo combining voice, movement and technology to music by George De Decker. It is also this year that Bud Blumenthal launches major project DANCERS!, monumental installation honoring the dancers by a collection of sequences of 2 minutes impromptu dancers of all technical and from the four corners of the planet! Finally, 2010 and 2011 are marked by the development project DANCERS! and the creation of a new duet with Spanish choreographer Manuel Nogales, Dentro  por Fuera, Fuera por Dentro.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.